Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Il saute du lit de bon matin [...]. Il lève l'image des blés mobiles, des luzernes appétissantes et des prairies ourlées de ruisseaux. Il saisit au passage le vol d'une alouette ou d'un chardonneret. Puis il rentre au bois. [...] Dehors, il fixe un moment, au point que son œil éclate, le soleil qui se couche et dévêt sur l'horizon ses lumineux habits, ses nuages répandus pêle-mêle. Enfin, rentré chez lui, la tête pleine, il éteint sa lampe et longuement, avant de s'endormir, il se plaît à compter ses images. Dociles, elles renaissent au gré du souvenir." Le chasseur d'images, Histoires Naturelles de Jules Renard

15 Jun

Autres champs, autres mœurs

Publié par DCD

Dans un autre carré d'herbe fraîchement fauchée, un renard inconscient, distrait ou simplement gourmand, n'a d'yeux (et d'odorat et d'ouïe) que pour les rongeurs qui se croient bien cacher et ne me voit pas arriver.

Je m'installe à la lisière, au pied d'une haie clairsemée, sans aucun camouflage. 

Dès que je suis prêt, le renard arrive droit sur moi, langue pendante, accablé par la chaleur.

La séance photo commence aussitôt.

Le renard s'approche toujours plus près. Quelques regards vers mon objectif n'y changent rien. Il avance confiant.

Puis il bifurque vers un autre coin du pré. Soudain, il hume une odeur qui l'inquiète enfin. Il trottine alors vers le bois adjacent.

La séance aura duré quelques minutes, sans camouflage ni attente. Magique ...

Autres champs, autres mœurs
Autres champs, autres mœurs
Autres champs, autres mœurs
Autres champs, autres mœurs
Autres champs, autres mœurs
Autres champs, autres mœurs
Autres champs, autres mœurs
Autres champs, autres mœurs
Commenter cet article
L
Magnifique observation de ce beau renard.
Répondre

Archives

À propos

"Il saute du lit de bon matin [...]. Il lève l'image des blés mobiles, des luzernes appétissantes et des prairies ourlées de ruisseaux. Il saisit au passage le vol d'une alouette ou d'un chardonneret. Puis il rentre au bois. [...] Dehors, il fixe un moment, au point que son œil éclate, le soleil qui se couche et dévêt sur l'horizon ses lumineux habits, ses nuages répandus pêle-mêle. Enfin, rentré chez lui, la tête pleine, il éteint sa lampe et longuement, avant de s'endormir, il se plaît à compter ses images. Dociles, elles renaissent au gré du souvenir." Le chasseur d'images, Histoires Naturelles de Jules Renard