Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Il saute du lit de bon matin [...]. Il lève l'image des blés mobiles, des luzernes appétissantes et des prairies ourlées de ruisseaux. Il saisit au passage le vol d'une alouette ou d'un chardonneret. Puis il rentre au bois. [...] Dehors, il fixe un moment, au point que son œil éclate, le soleil qui se couche et dévêt sur l'horizon ses lumineux habits, ses nuages répandus pêle-mêle. Enfin, rentré chez lui, la tête pleine, il éteint sa lampe et longuement, avant de s'endormir, il se plaît à compter ses images. Dociles, elles renaissent au gré du souvenir." Le chasseur d'images, Histoires Naturelles de Jules Renard

vues sur ru

Le rouge-gorge, gardien des rives du ru des godets, semble avoir accepté le nouvel arrivant et son affût photographique. Devant, derrière, éloigné ou à quelques mètres, l'oiseau m'observe puis reprend, rassuré, sa chasse au ver. Le bouvreuil pivoine gonfle...

Lire la suite

Ru des godets

Dans le petit val du ru des godets, les oiseaux ont trouvé un paradis sauvage, petit coin perdu au milieu de l'agitation urbaine d'Antony. Une vingtaine d'espèces s'y nourrit ou s'y baigne. Les passereaux parcourent les basses tiges tandis que les rapaces,...

Lire la suite

Clôtures

Les prés baignés par la Braye offrent aux oiseaux d'interminables clôtures aux piquets blanchis par les âges et aux barbelés rouillés par les eaux. Turdidés et pipits apprécient ces postes de guet où proies et prédateurs sont visibles alentour. Les plus...

Lire la suite

Martin en Braye

En val de Braye, la rivière arrose tranquillement la plaine de Montmirail. Elle ondule entre cultures et pâtures, faisant naître des bouquets d'herbes et de roseaux mélangés. Loin de la grandeur ligérienne, le martin pêcheur apprécie également les bords...

Lire la suite

Archives

À propos

"Il saute du lit de bon matin [...]. Il lève l'image des blés mobiles, des luzernes appétissantes et des prairies ourlées de ruisseaux. Il saisit au passage le vol d'une alouette ou d'un chardonneret. Puis il rentre au bois. [...] Dehors, il fixe un moment, au point que son œil éclate, le soleil qui se couche et dévêt sur l'horizon ses lumineux habits, ses nuages répandus pêle-mêle. Enfin, rentré chez lui, la tête pleine, il éteint sa lampe et longuement, avant de s'endormir, il se plaît à compter ses images. Dociles, elles renaissent au gré du souvenir." Le chasseur d'images, Histoires Naturelles de Jules Renard